La TVA fait son entrée en Arabie Saoudite : le pèlerinage impacté ?

Pour réduire ses déficits budgétaires, l’Arabie Saoudite – tout comme les Emirats Arabes Unis – applique désormais depuis le 1er janvier 2018 une TVA de 5% sur la plupart de ses biens et services. C’est une première dans le Golfe, où les habitants jouissaient alors d’une absence de taxes et de subventions généreuses.

Il faut dire que les déficits budgétaires de l’Arabie Saoudite sont colossaux, atteignant les 258 milliards de dollars à l’issue de ces 4 dernières années. En cause notamment, les prix du baril de pétrole qui n’ont cessé de diminuer dernièrement.

Le royaume saoudien a donc décidé de mettre à contribution sa population. La mise en place de la TVA intervient d’ailleurs dans le cadre d’une série de mesures visant à diversifier les revenus du royaume : augmentation des prix de l’électricité et de l’essence en décembre 2017.

Les prix du pèlerinage à la Mecque impactés ?

La TVA sur 5% instaurée par l’Arabie Saoudite va s’appliquer sur une multitude de produits et services. Seront exonérés cependant les transports internationaux, ce qui est déjà un bon point pour le porte-feuille des pèlerins : le prix des billets d’avion ne seront pas impactés.

Cependant la TVA s’appliquera sur la nourriture, les habits, et bien sûr les réservations d’hôtel ou encore les transports locaux. Il est donc fort probable que les pèlerins français soient impactés, bien que le taux de 5% appliqué soit assez faible si on le compare à la TVA française de 20%.

Enfin, sachez que pour l’instant, les prix du Hajj 2018 ne semblent pas avoir augmentés par rapport à l’année dernière. Nous verrons donc si la TVA à 5% aura un impact sur le prix des forfaits proposés par les agences Hajj & Omra. En tout cas, on vous tient au courant !

 

Laissez votre avis !